3.10 Qu'est-ce que ceci ?

Aspirer, expirer, souffler ; l’utilisation de la terre cuite peut aussi parfois s’avérer ludique, et trouver d’autres usages que culinaire, architectural ou industriel.


Ceci n’est pas une pipe, selon Magritte. L’usage de la pipe en terre, servant à fumer le tabac, est arrivé dans la région à la suite des armées ayant ravagé le Jura lors de la Guerre de Trente Ans (1618-1648). Comme aucune production locale de cet accessoire n’est attestée, on en déduit qu’elle est certainement de fabrication étrangère, sans que l’on ait pu , en l’absence de marque de fabrique, en déterminer l’origine exacte.


Ceci est un sifflet. Le village de Bonfol n’était pas seulement réputé par ses poteries, mais également pour ses siôtras , qui se présentent sous la forme de tout petits sifflets. Ils étaient vendus aux pâtissiers de la région qui les utilisaient pour servir d’appendice caudal à de petits chevaux confectionnés en pain d’épice.


Ceci est une lampe. L’argile permet aussi de confectionner des lampes à huile ou à graisse, et cela depuis l’Antiquité. Cependant, sur la Transjurane, les seules lampes mises au jour proviennent du dépotoir moderne de Porrentruy-Grand'Fin. Post tenebras lux !

Pipe

Fourneau de pipe à talon avec tuyau (partiellement conservé). Tesson blanc, glaçure transparente verte. Décor de chaque côté du fourneau, fleurs imaginaires en relief dont la tige en grènetis d’où partent des grenades et des feuilles souligne le tuyau. Talon dépourvu de marque. Intérieur du fourneau noirci par l’usage.
Hauteur = 3 cm; largeur =1,7 cm; diamètre du tuyau = 1 cm.
Embouchure = 1,7 cm.
Datation : Epoque moderne, 1650-1680.
N° Inv. : POR 995/2298 GF.
Référence : CAJ 18, pp. 117-118, pl.54.3.

Image: 
Pipe à talon