4.2 L’homme de Néandertal, un autre « Homo faber »

De son passage dans le Jura, l’homme de Néandertal n’a pas seulement perdu une dent dans une grotte de Saint-Brais. Il a aussi laissé derrière lui une quantité importante d’outils en silex, notamment à Alle.

L'homme de Néandertal, appelé aussi Néandertalien, constitue un groupe fossile du genre Homo. Il a vécu en Europe au Paléolithique moyen, entre environ 250 000 et 30 000 ans avant J.-C. Le site d’Alle-Pré Monsieur fut pour lui un lieu d’exploitation du silex local affleurant. Dans ce gisement, au cours de deux périodes distinctes (l’une située vers 110'000 ans av. J.-C, l’autre vers 60'000 ans av. J.-C.), il a produit un outillage abondant appelé « moustérien », selon la technique dite « Levallois », qui consiste à tirer des éclats de forme prédéterminée d’un nucléus préparé. Ces éclats sont ensuite retravaillés afin de produire des pointes, des racloirs, des grattoirs, des burins, des perçoirs, des couteaux à dos, des encoches et des denticulés. Cet outillage pouvait servir à tuer et dépecer des proies pour se nourrir, à couper et façonner du bois pour s’équiper, à gratter et percer des peaux pour se vêtir. Sur l’ensemble du gisement, que l’on peut associer au site d’Alle-Noir Bois situé 500 m plus à l’Est, on a dénombré plus de 3000 outils taillés, ce qui en fait l’ensemble le plus important du Paléolithique moyen de Suisse.